Menu pour mobile

PROFESSIONNEL

« La difficulté n’est pas de comprendre les idées nouvelles, mais d’échapper aux idées anciennes » (John Maynard Keynes)

Témoignages

Un petit mot de la France

Je souhaite témoigner, en ma qualité de Directeur d’un service accompagnant près de 30 enfants autistes de 1 à 20 ans, que le modèle SACCADE utilisé quotidiennement , depuis 3 ans dans tous les lieux de vie des enfants par tous les professionnels et les familles, montre des résultats plus que très satisfaisants.

Toute notre équipe a enfin les réponses aux diverses questions concernant le fonctionnement de ces personnes, le langage adapté pour intervenir et ils ne pourraient plus travailler autrement.

J’ai enfin trouvé un modèle qui permet à ces jeunes d’acquérir une véritable autonomie dans leur vie quotidienne.

Les progrès constatés et quel que soit le niveau d’atteinte des enfants (compréhension de l’environnement, langage, communication, scolaire, échanges, anxiété…) me conforte dans mon choix de généraliser SACCADE sur l’ensemble de nos services.

Un immense merci pour nous avoir permis de développer votre modèle dans un petit coin de France en Moselle Est.

Patrick VARRASO, Directeur du SESSAD « L’oiseau Bleu » , Association Envol Lorraine. France

Une plus grande ouverture

Avoir fait partie du projet SACCADE a été pour nous un cadeau, tant au point de vue professionnel que personnel. Notre vision de l’autisme est transformée à jamais. Il nous a fallu beaucoup de travail et d’effort pour enlever nos lunettes de neurotypique. Malgré toutes nos nuances, nos subtilités, notre facilité à voir au-delà de ce qui est dit ou non dit, on peut conclure que c’est bel et bien nous les champions de la rigidité ! Les enfants autistes se fient simplement à leur cadre de référence. Ce qui n’est pas là, n’existe pas.

Ce qui autrefois était un «comportement» apparaît maintenant comme une piste. Ce qu’on tentait faire disparaître par le comportemental est maintenant abordé comme une lecture de l’enfant. Toutes manifestation est langage. Cesser une manifestation est en quelque sorte faire taire l’enfant. Nous avons appris à respecter et «entendre» la structure autiste. Aujourd’hui, on se réjouit de voir apparaître une nouvelle manifestation.

Le fait de participer au projet SACCADE nous a permis une plus grande ouverture et une meilleure compréhension des personnes autistes. Nous avons donc appris à respecter et «entendre» cette structure plutôt que d’éteindre ce qui «dérange». Par ces manifestations on parvient à lire et à identifier les besoins à combler et ainsi favoriser la passation à une autre étape. Les résultats nous ont permis de voir à quel point le langage parlé (bien qu’important) demeure secondaire si la compréhension n’y est pas. Les mots seuls ne suffisent pas pour parler, ils doivent être accompagnés de sens. Peu s’en soucient. Ainsi après un entraînement fastidieux l’enfant parviendra peut-être à parler mais sans nécessairement parvenir à communiquer. Il aura peut-être «acquis» un répertoire de 250 mots sur papier sans pour autant pouvoir ou avoir envie de communiquer.

Avec le modèle SACCADE les acquis sont solides. Les enfants apprennent de l’intérieur et non pas uniquement de l’extérieur. Ils sont en mesure de mieux comprendre et d’affronter le monde neurotypique sans que toute leur structure soit bouleversée. Ils évoluent en grande partie grâce au respect et à la compréhension de cette structure particulière. Ils communiquent clairement leurs besoins, entrent en relation et recherche davantage à interagir.

Ce modèle nous a permis de s’approprier un langage qui interpelle l’enfant. Un langage conceptuel qui respecte leur mécanisme de pensée et non plus un langage vide de sens, l’exécution d’une recette toute faite les rendant «fonctionnel» en apparence dans un monde de neurotypiques. En tant que neurotypique tout doit aller vite, nous excellons dans le tout fait tout prêt, dans le copier- coller, à la recherche de la solution miracle… Mais le miracle avec les enfants autistes doit passer par certaines étapes incontournables. Encore faut-il les connaître… Le miracle se fera en changeant notre vision, notre compréhension… Merci à vous.

J.N.

SACCADE a donné du sens à notre travail

L'intervention selon le modèle SACCADE a modifié en profondeur notre pratique auprès des personnes avec autisme. Nous sommes invités par Brigitte Harrisson et Lise Saint-Charles à une analyse précise des comportements observés, à un accompagnement respectueux du fonctionnement interne propre à l'autisme.

La personne se développe et se révèle sous une autre lumière. Oui, "un autiste" peut faire preuve d'humour; oui, un autiste vit des émotions, manifeste de l'attachement et oui, un autiste a envie de communiquer. Dès lors qu'une communication sur le mode visuel est installée, nous parlons la même langue. Cette langue conceptuelle qui établit un pont entre deux berges et qui pour la première fois, installe une circulation dans les deux sens. Un réel échange, la spontanéité, la déduction et le dialogue tant recherché sont rendus possible ...les valeurs de la communication d'une personne à une autre, autiste soit-elle.

SACCADE a donné du sens à notre travail, une cohésion d'équipe autour d'un même langage et une même compréhension des manifestations de l'autisme, reconnues et respectées en tant que telles.

Vanessa Rilly Dorschner, Orthophoniste France

Rendez-vous médical

Comme infirmière il me permet d’accompagner les personnes autistes vers les professionnels médicaux et paramédicaux pour des soins ou examens sans utilisation de la contrainte, en diminuant voire en excluant le recours à des anesthésies générales superflues pour ce type de soins. Les personnes autistes (y compris les non verbaux) comprennent mieux les attendus et ce qui va se passer. Le modèle permet d’instaurer une vraie relation de confiance ainsi qu’un réel travail d’éducation à la santé tenant compte des besoins de chacun.

Depuis que je travaille avec SACCADE, les enfants peuvent bénéficier plus facilement à un accès aux soins (dentistes, radiographie, prise de sang, consultations diverses…), car ils comprennent ce qu’il va se passer lors d’un rendez-vous médical.

Muriel MAGUIN , Infirmière France

un moment magique

Dernièrement, j’ai présenté votre livre TEDOU est autiste et découvre le monde, à une petite fille de 9 ans qui a un trouble autistique. Elle disait que TEDOU était son ami et qu’elle était comme lui. Après la lecture elle s’est dirigée à l’ordinateur, s’est rendue sur votre site et a demandé à sa mère de commander tous les livres de TEDOU! Ce fût un moment magique pour moi, la maman et la petite fille! Merci

D.N.

Mot d'ordre : Observation

C’est la rentrée scolaire 2009-2010 ! J’accueille 6 enfants autistes âgés entre 4 et 7 ans et c’est le début de l’expérience SACCADE. Déterminée, je modifie des détails de l’environnement, je sors carnet de note et crayon ; le mot d’ordre : observer ! Observer des faits, des actions, des mimiques…tout est noté tel quel, sans interprétation de ce que je pense que cela veut dire : ne rit pas ; répète la même phrase 5 fois en 1 minute ; répète les mêmes mots appris dans des contextes différents ; marche sur le bout des pieds ; regarde les objets de près… et ainsi de suite. Lors des échanges avec les superviseures, je parviens à mieux comprendre les besoins derrière tout ce que j’ai écrit. L’année avance et je m’aperçois qu’en plus des élèves, les intervenants changent aussi. Une approche respectueuse est en train de se construire. Une philosophie prend place ; le questionnement, la réflexion, l'analyse, la définition et l’application de concepts deviennent partie intégrante du quotidien. Le Langage conceptuel s’implante progressivement et à ma grande satisfaction, quand il est utilisé adéquatement, les enfants comprennent rapidement. J’ai appris à laisser l’enfant aller au bout de sa démarche, parfois le chemin qu’il utilise est plus long ou différent, mais souvent le résultat est concluant et l’enfant apprend : un enfant sans expression faciale utilise lui-même le binôme et son visage s’anime, un enfant qui faisait de l’écholalie fait des interventions verbales spontanées et reliées au contexte, un enfant qui ne parlait pas fait des sons et des approximations de mots pour attirer l’attention… Je continue cette année à appliquer ce que j’ai appris car mes dernières expériences SACCADE ont portées fruits et les enfants s’épanouissent petit à petit!

J’adore mon travail

Le modèle développemental SACCADE, a fait une grosse différence dans la qualité de mon travail auprès des individus vivant avec un Trouble du spectre autistique, ainsi qu’auprès de leur famille et de tous ceux qui gravitent autour de cette personne. Je suis en mesure d’intervenir sur les besoins réels de la personne TSA en me servant des comportements de celle-ci. En plus de mieux comprendre son fonctionnement, j’ai une meilleure compréhension de tout ce qui peut la rendre anxieuse et faire en sorte qu’il y ait le moins de facteurs possibles qui pourraient nuire à sa disponibilité. La lecture SACCADE me permet de savoir exactement où se situe la personne dans son développement et ainsi travailler sur les bons objectifs. Les outils conceptuels lui permettent de bien comprendre ce que j’attends d’elle et ainsi diminuer l’anxiété et être plus disponible pour les apprentissages. Je travaille avec plusieurs personnes TSA, de tous les niveaux, tous les jours, et depuis que je comprends mieux ce trouble, que je suis capable de faire leur lecture et que j’utilise les outils SACCADE conceptuels, c’est devenu simple de travailler avec les personnes TSA. J’adore mon travail, merci à Brigitte et Lise !

N.F.

Top